Les compétences numériques de demain : enjeux et perspectives

Les compétences numériques constituent un levier d’employabilité clé pour les personnes en poste et éloignées de l’emploi mais également un enjeu pour les organisations. Présentation des enjeux et des perspectives sur ce sujet clé du numérique dans le monde de demain.

Comment mesurer l’importance et la portée des compétences numériques aujourd’hui et leur impact dans le futur ?

En effet, la question de la “transition numérique”, souvent baptisée “transformation numérique”, devient donc, dans cette perspective, un enjeu majeur. Pour doter les personnes et outiller les organisations la mise en place d’une stratégie et d’un plan d’action de l’accompagnement humain sont décisifs et la formation y joue un rôle central. Etre en capacité de s’interroger sur les compétences digitales, c’est prendre toute la mesure de la transition numérique et son impact sur les humains.

En Avril 2019, le Ministère de l’Education et de l’Enseignement supérieur au Québec dans le cadre du Plan d’action numérique, publiait un document référentiel revenant sur les bonnes pratiques et enjeux inhérents au développement des compétences numériques afin proposer un cadre de réflexion “au service de la réussite de toutes les personnes, qui leur permettent de développer et de maintenir leurs compétences tout au long de leur vie”.

La compétence numérique, kezako ?

Les auteurs du document référence définissaient la compétence numérique comme un ensemble de pratiques et de connaissances liées au développement professionnel lui permettant de faire face à l’avenir de façon plus sereine.

Voici le détail ce que proposent les auteurs:

1. C’est un ensemble d’aptitudes relatives à une utilisation confiante, critique et créative du numérique pour atteindre des objectifs liés à l’apprentissage, au travail, aux loisirs, à l’inclusion dans la société ou à la participation à celle-ci. Les dimensions qu’il présente et leurs éléments respectifs ont été conçus pour que l’individu puisse développer son autonomie lorsqu’il utilise le numérique dans un contexte pédagogique ou professionnel ou encore dans la vie de tous les jours. Par exemple, cette autonomie doit lui permettre de choisir judicieusement les outils numériques à utiliser lorsqu’il doit accomplir une tâche particulière.

2. La maîtrise de la compétence numérique doit aussi permettre à l’individu de faire face aux innovations technologiques qui se concrétiseront dans les années à venir, notamment les avancées en matière d’intelligence artificielle. Il saura poser un regard critique sur ces innovations et sera pleinement capable de se les approprier et d’y recourir s’il juge qu’elles peuvent lui être utiles.

3. La compétence numérique est intimement liée au développement professionnel de tous les professionnels du 21e siècle. Donc, il est nécessaire que tous et toutes soient en mesure d’utiliser les ressources numériques disponibles, telles que les communautés de pratique, les formations en ligne ou les tutoriels, pour maintenir leurs compétences professionnelles à jour.

Les 12 dimensions de la compétence numérique

Quand on regarde dans le détail on voit que la compétence numérique relève autant de ce qu’on appelle les softs “skills”, qu’on pourrait traduire en français par — les “compétences douces” —, à savoir, les compétences comportementales, transversales et humaines comme la communication, la confiance en soi, la créativité, l’intelligence émotionnelle, ce qu’on appelle aussi “le savoir-être”. que des “hard skills”, qu’on pourrait appeler les “compétences dures” qui correspondent aux compétences techniques, les aptitudes concrètes et mesurables, le savoir-faire.

En somme, on peut dire que l’ensemble des compétences numériques combinent des compétences d’intelligence collective, d’adaptation et de compétences et celles de compétences que l’on apprend et que l’on peut prouver de façon très concrète.

Compétences numériques infographie
  • Agir en citoyen éthique à l’ère du numérique ;
  • Développer et mobiliser ses habiletés technologiques ;
  • Exploiter le potentiel du numérique pour l’apprentissage ;
  • Développer et mobiliser sa culture informationnelle ;
  • Collaborer à l’aide du numérique ;
  • Communiquer à l’aide du numérique ;
  • Produire du contenu avec le numérique ;
  • Mettre à profit le numérique en tant que vecteur d’inclusion et pour répondre à des besoins diversifiés ;
  • Adopter une perspective de développement personnel et professionnel avec le numérique dans une posture d’autonomisation ;
  • Résoudre une variété de problèmes avec le numérique ;
  • Développer sa pensée critique à l’égard du numérique ;
  • Innover et faire preuve de créativité avec le numérique.

Tout l’intérêt de ce cadre de référence proposé par le Ministère de l’Education et de l’Enseignement supérieur au Québec permet de mettre une véritable perspective et une ouverture aux innovations technologiques, avec une vision se voulant souple et réellement adaptative. Les compétences numériques présentées peuvent donc s’associer avec un large éventail de combinaisons de ressources, qu’il s’agisse d’outils, de dimensions ou de compétences.

Les programmes du Garage : développer les compétences de demain

Nos programmes de formation, proposées en présentiel et en ligne, pour les porteurs de projets culturels, d’ESS et les demandeurs d’emploi visent à l’obtention de ces compétences afin de les aider à exploiter leur plein potentiel, qui bien souvent, en fonction du contexte social, familial, économique se trouve plus ou moins suffisamment utilisé.

Nos actions de formation ont pour objectif à accompagner les créateurs et demandeurs d’emploi dans un monde en fortes mutations impacté par le numérique et à acquérir les compétences de demain et à apprendre à concilier intérêt collectif et réalisme économique.

Si ces programmes vous intéressent, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus d’informations ou à vous pré-inscrire à nos futures sessions de Janvier.