Le rôle des tiers-lieux dans la transformation des territoires

Le développement et l’ancrage de ces nouvelles structures ne sont plus qu’une dynamique, il s’agit d’un véritable modèle qui donne à repenser la société de demain où la collaboration et la co-création jouent le rôle de moteur.

Comprendre les tiers-lieux

Avant de tenter de comprendre ce qu’est structurellement les tiers-lieux, il convient d’essayer de le définir afin de mieux en mesurer la portée et l’impact potentiel sur la transformation des territoires.

Tenter de définir les tiers-lieux est somme toute une entreprise un peu complexe. La raison ? La nature hybride du tiers-lieux, qui structurellement, est difficile à définir à précision. Il y a autant de définition du tiers-lieu qu’il y a de tiers-lieux. Toutefois, la coopérative des tiers-lieux propose une définition qui nous paraît assez juste et correspond à la vision que nous en avons :

“Les tiers-lieux, appelés aussi espaces de travail partagés et collaboratifs désignent des lieux de travail où la créativité peut naître entre différents acteurs, où la flexibilité répond aux difficultés économiques du champ entrepreneurial.”

Si cette définition, est l’une des définitions proposées pour définir les tiers-lieux, il convient de comprendre que cette définition ne recouvre pas la totalité de la réalité des tiers-lieux.

Des tiers-lieux avec des identités et des services différents

Par ailleurs, les tiers-lieux peuvent être regroupés en typologies de lieux permettant de mieux comprendre leur réalité quotidienne.

Aussi, pour mieux comprendre le rôle du tiers-lieu il est intéressant d’avoir une vision large et de comprendre l’articulation du paysage des tiers-lieux en France et de comprendre que certains espaces ont des spécialités très identifiées. On retrouvera notamment les espaces spécialisés dans les activités et les services dans lesquels on retrouve les espaces de coworking, les espaces collaboratifs et les cafés associatifs ces lieux oeuvrent à favoriser la démobilité et à proposer une alternative au travail solo et souvent isolant.

On retrouvera également les tiers-lieux dits “artisanaux” parmi lesquels on range les Fablabs, Hackerspaces, Makerspaces, arage solidaires, laboratoires textiles, boutiques partagées, ateliers partagés et les repair Cafés. Ces lieux, quant à eux, font la promotion et oeuvrent à développer le DIY (Do It Yourself — Le faire soi-même) et le savoir-faire.

On retrouve une typologie, qu’on l’on retrouve majoritairement en milieu rural, les tiers-lieux agricoles dans lesquels on retrouve les lieux de production entre fermiers et les lieux de vente partagé entre producteurs ou consommateurs. Cette typologie de tiers-lieux fait la part belle au retour à l’agriculture paysanne et aux circuits courts.

Enfin, on retrouvera les tiers-lieux de type éducatif, ces tiers-lieux proposent des actions orientées vers l’innovation pédagogique, ces lieux oeuvrent à connecter le monde éducatif et le marché de l’activité.

Ce qu’il convient d’appréhender au mieux pour bien comprendre les tiers-lieux c’est la pluralité des activités qui co-existent. En effet, bien plus larges que le coworking, les tiers-lieux contribuent largement au développement économique et à l’activation des ressources locales.

La machinerie à Amiens
La machinerie à Amiens

Les tiers-lieux, accélérateurs de la nouvelle décentralisation ?

Nous le savons, en France, historiquement l’économie mais également les décisions politiques sont prises dans la capitale, à Paris. En effet, la structuration historique de l’économie française fait la part belle à un interventionnisme accru de l’Etat via des organes délégués que sont les collectivités locales et territoriales. Pourtant, si le modèle continu à être usité on peut aujourd’hui en percevoir les limites.

Les premiers tiers-lieux se sont créés à l’initiative de citoyens conscients de manques à combler. Cependant, l’initiative citoyenne, sans le soutien de l’Etat peut se révéler être une entreprise difficile dans la mesure où le modèle économique des tiers-lieux, souvent hybrides, échappe bien souvent à la logique de réalisme économique. La crise du Covid-19 a même accéléré ces constats et désormais; l’Etat — plutôt que de poursuivre cette stratégie de prise de décisions centralisée — souhaite donc s’appuyer sur les tiers-lieux et favorise donc leur développement (notamment en les aidant à consolider leur modèle économique) en région.

L’importance du rôle du tiers-lieu : aujourd’hui et demain

Si on peut le voir, le tiers-lieu permet de développer de nouvelles formes de collaboration entre des acteurs aux profils différents, l’importance du tiers-lieu s’inscrit dans une logique plus large de relance de l’activité économique dans les régions et à travers ses missions, le tiers-lieu peut jouer un rôle de catalyseur à l’échelle de l’ensemble du territoire.

Le tiers-lieu peut constituer un allié solide dans la perspective de permettre de développer, à plus large échelle, le télétravail dans les espaces de coworking sur l’ensemble du territoire. En outre, il peut servir de plateforme à la formation professionnelle et à l’apprentissage dans des conditions très privilégiées, avec, notamment le soutien d’outils numériques et ou technologiques.